vendredi 31 décembre 2010

Germination litchi et Ramboutan

Voici que la nouvelle année s'achève !
J'en profite pour vous souhaiter un excellente année 2011 à tous les visiteurs de mon blog !

Donc rien à faire au jardin par ce froid hivernal...à part........
- vérifier le buttage des marcottage,
- entretien des outils
- nouer les cyprès et autres conifères d'une corde qui empêchera les branches de plier sous la neigne
- nourrir les oiseaux sauvage
et...
-semer les graines de fruits exotiques trouvés lors de cette période de fête !!
Je suis tombée sur des sortes de litchis velus....si, si ! des RAMBOUTANS !!! et bien sur des litchis.
je vais essayer la germination des graines.
J'ai lu sur le Net qu'il y avait beaucoup de perte car les graines pourrissaient je pense les laver à l'eau très chaude avant de les planter. De plus, il faut une chaleur de 20° mini : pas de souci, j'ai une serre chauffante. Je me lance donc !

Merci de me laisser un commentaire si vous avez des conseils...

Voilà que les graines on germés ! c'est pour l'instant juste une tige qui pointe son nez...
Ramboutant : 2 sur 3 vous remarquerez en arrière plant une graine qui a commencé à moisir (j'ai du mal enlever la chair ou la peau) mais elle germe quand meme... on verra bien

Litchi : 2 sur trois aussi.


Il faut donc environ 15 jours de germination en serre chauffante.

mercredi 24 novembre 2010

Tronc d'Epiphyte

Cette idée m'est venue en regardant mes plantes : j'en ai de plus en plus pour lesquelles il est indiqué : "Possibilité de culture épiphyte"... je me suis renseignée sur le Net et j'ai trouvé cela très joli.
Je pensais à ma corne de cerf que j'ai depuis des années et qui a fait un rejet, plus une epiphylum que j'essaie de sauver.
Vu que ce sont deux plantes auxquelles je tiens, finalement, pour mon premier tronc d''épiphyte, j'ai choisit un shlumbergera (au pire, elle se bouture facilement) et une division de rhipsalis (au pire, il me reste la plante mère).

Voilà, donc pas trop de risque de perde des espèces auxquelles je tiens.

Ma première idée était un tronc de cyprès -Pas de cyprès ! pas de résineux en général car ils contiennent des substances nocives pour les autres plantes qu'elles puiseront tôt ou tard par capillarité -sur lequel je fixe les plants nettoyés de leur terre, entouré sphaigne avec du fil de fer, lequel dépasse en arc pour l'accrochage.

En le faisant, je me suis vite aperçu que le fil de fer n'est pas très maniable car il faut tenir le tronc, plaquer la plante en tenant la terre de coco tout en l'attachant.... !!!

J'ai remplacé le fil de fer par de la ficelle de jardinerie en coton et le crochet pour le suspendre par un crochet d'une suspension pris sous la terre de coco (j'ai pas trouvé de sphaigne) et fixé avec la ficelle en même temps que les plantes :

Préparation du matériel

Les plantes choisies :


En cours d'élaboration : j'ai d'abord fixé les plantes avec des bas sur le troncs


Puis terre de coco ficelée entre les plantes :


Terminé et arrosé par trempage :


Terminé et accroché :




J'attends de voir ce que ça va donner.
J'espère qu'avec le temps, la ficelle se verra moins.
J'espère aussi que le fait que j'ai employé un tronc de cyprès ne va pas gêner la croissance des racines (c'est un résineux)

Le tillandsia que j'ai mis sur le tronc fait la moue...il est en train de sécher. Je trempe le tronc une fois par semaine dans de l'eau non calcaire et je brumise plusieurs fois par semaine avec de l'eau d'Evian...les autres plantes se portent bien et font de nouvelles feuilles. Je déplace le tronc dans la salle de bain, je pense qu'il manque de chaleur humide...on verra bien. 

Mont tronc d'épiphyte (qui n'en n'est plus un, d'ailleurs !!!) a atterri dans la salle de bain donc mais dans un bac qui a servi à contenir 3 pots vendus en jardinerie (il est donc ajouré au-dessous).
Suspendu avec de la ficelle.
Je sais, coté déco, on fait mieux !!! mais j'espère que le rhipsalis mix qui s'y plait va me recouvrir le plastique noir très inesthétique. Je cherche toujours un moyen de le camoufler autrement sans trop cacher la vitre car c'est la seule ouverture de la salle de bain.
Rajout d'un rejet de Guzmania à gauche au second plan et d'une "patte" de Davallia (voir mon article de la bouture) au centre au premier plan et d'un tillandsia au premier plan à droite (si, si, j'insiste pour en avoir une !!!)




Si vous avez des suggestions, conseils ou avis, n'hésitez pas ! Vos commentaires sont les bienvenus.

mercredi 27 octobre 2010

Troc aux plantes de Villelaure (84)

Un troc aux plantes se tient à Villelaure le 31/10/2010.
Je suis enfin prête pour cette manifestation. Voici les plans que j'ai préparés :
Saxifrage, Hebe, alamanda, campanules, plectranthus (ceux que je viens de bouturer avec la méthode du double pot), stromanthe, begonia tigre, lysimaque, if, kalanchoe, passiblore, arum, yucca, aralia, pchystachys (panache d'officier). J'emmène aussi quelques graines : volubilis, oeillet d'inde, canarouge, ancolie, aneth, carottes de colmar, belles de nuit.

POURVU QU'IL NE PLEUVE PAS !!!

J'ai bien peur que ce soit annulé à cause de la pluie !

samedi 11 septembre 2010

Bouturage dite astuce du double pot.

Je vais tester ce bouturage que j'ai vu sur le Net.

  • dans un pot, on met des gravillons pour le drainage, un peu de mélange terreux,
  • on place un 2ème pot plus petit à l'intérieur
  • et on comble l'intervalle entre les deux pots avec de la terre.
  • Les boutures sont donc bien en contact avec la terre cuite des bords des pots, ce qui favoriserait l'émission des racines.

 J'ai fait des boutures de bégonia (je ne suis jamais arrivé à bouturer ceux-là), Plectranthus, bougainvillé et impatients.
Je vais le couvrir d'un plastique et arroser le pot central uniquement.
On verra dans un mois ....

Constattions du 12/10/2010 : seules les boutures de Pelctranhtus et impatients ont pris. D'autres moyens de bouture plus simples sont possibles pour ceux-là. Je réessaierai avec d'autres plantes difficiles à bouturer.

vendredi 13 août 2010

Bouture pittosporum

Bon, je sais, ce n'est pas un arbuste très joli...c'est plutôt pour les espaces publics !!! mais c'est un test pour les boutures d'arbustes.
Lors d'une balade à pied, j'ai prélevé une extrémité déjà rigide (on dit aoutée) d'environ 5 cm. Ce n'est pas une bouture précieuse, ni difficile, je pense. Aussi, j'ai procédé simplement :

J'ai gardé quelques feuilles du sommet, dans un pot, dans du terreau universel, arrosage et sous abri.
Vous remarquerez mes étiquettes : je note toutes mes boutures. D'abord parce que quelques fois elles perdent leurs feuilles avant d'en faire d'autre et on ne sait plus ce que c'est mais aussi pour y mettre la date. Ca permet un meilleur suivi notamment pour le rempotage et pour la surveillance. Je jette un œil tous les jours lors de l'arrosage, mais aussi dans 15 jours pour voir si elle prend bien.

Ce sont de simples touillettes à café que l'on achète au rayon vaisselle jetable et ce n'est pas cher. J'écris dessus avec un feutre indélébile pour CD. l'année d'après je peux sortir les boutures : même sous la pluie, ça ne s'efface pas.



Bouture d'impatiens à l'étouffée

A l'aide d'une bouteille en plastique, nous allons fabriquer notre serre :
La découper en deux puis sur la partie du dessus plier un endroit pour faire un angle rentrant comme sur la photo (je l'ai placée sur une feuille foncée pour mieux se rendre compte) :
















Remplir la partie basse de terre. Pour ma part, le terreau universel fonctionne très bien à condition d'enlever les gros morceaux ou mieux, passer au tamis.


Les bouts d'impatiens sont prélevés par bouts de tiges terminales de 8à 10 cm en les cassant de la plante mère car les ciseaux risquent de les écraser.
Enlever les bourgeons de fleurs, les fleurs et ne garder que 2 ou 4 feuilles terminales.





Ils sont ensuites plantés dans du terreau dans le bas de la bouteille :




Couvrir avec le haut de bouteille avec le bouchon en plaçant la partie pliée du haut de façon à ce qu'il ne blesse pas le plant et vérifier qu'aucune feuille ne touche la bouteille. Au besoin couper les feuilles trop grandes en deux mais gardez en une partie, la plante en a besoin pour faire ses racines.



La partie pliée permettra qu'il entre à l'intérieur et on pourra arroser à cet endroit sans déraciner les plants. Mais vérifier que l'arrosage est nécessaire car n'oubliez pas qu'il n'y a pas de trous d'évacuation en dessous de la bouteille. En principe, il n'est pas nécessaire d'arroser.
Enlever le bouchon par moment si vous constatez trop de buée sur les parois. Cela risque d'arriver dans les premiers jours. Puis remettez-le.

Rempoter les bouture lorsque l'on voit de nouvelles feuilles
 



Bienvenue !

Voici mon premier post (un peu timide, je vous l'accorde) sur ce blog qui publiera mes découvertes en matière de jardinage et multiplication de végétaux.
N'hésitez pas à vous abonner au flux RSS afin d'être averti d'un nouveau post.
A bientot !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Print