jeudi 29 septembre 2011

DE BEAUX PLANTS EN BOCAUX


LE JARDIN SOUS VERRE

       Les jardins en bouteille ont fait leur apparition en 1829 !
Ce fut une mode pendant la décennie 1970/1980

Nous verrons que l'on peut utiliser et recycler toute sorte de  récipients et en créer un pour tout emplacement dans la maison.
Je vous fais découvrir cette merveilleuse création avec des plantes, vous ne vous arrêterez plus !
C'est une culture en vase clos qui recrée le cycle de l'eau en miniature - en tout cas, là est le secret de la réussite !-



LE CHOIX DU CONTENANT
Le contenant n'est pas très important sinon au point de vue esthétique et pratique : pour un débutant, il conviendra de choisir un goulot dans lequel on puisse y passer la main. 
Par la suite des expérimentations, il est possible d'employer des outils pour atteindre le font et apporter les soins nécessaires.
       Si c'est sur une table avec du passage, il doit être stable, s'il sera dans une suspension (voir sur mon blog comment les faire), vous pourrez tout vous permettre !
Très joli aussi  dans une vitrine spécialement conçue pour votre collection de bocal de plantes, au centre d'une table pour un évènement familial, fêtes, ou tout simplement comme plante d'intérieur sur un trépied en fer forgé, excellent cadeau, on peut s'en servir de mini serre pour le bouturage.

Il doit bien être :
·       imperméable sinon le cycle de l'eau sera interrompu. Toutefois, on tolèrera qu'il ne soit pas hermétique et même sans bouchon si c'est pour un terrarium désert
·      transparent pour faire passer la lumière
Si vous partez d’un contenant, vous devrez commencer par la grandeur de la plante.
Si vous partez d'un endroit, vous devrez commencer par la luminosité nécessaire au type de plantes
 Luminosité moyenne : terrarium de sous bois
Plein soleil : Terrarium de désert
Faible luminosité : terrariums tropicaux et de sous bois     
Soyez à l'affut du recyclage de tout contenant en verre : le couvercle pourra être peint ou même remplacé par un bouchon de liège trouvé aux puces et recoupé à la bonne taille.
Ne vous cantonnez pas à la cuisine : un verre à cognac fera un excellent terrarium de désert ; un ancien bocal à poisson ; scrutez les marchés aux puces, vous en aurez pour un prix ridicule !
Vous pouvez en commencer un tout au long de l'année : votre environnement aura son propre climat !
    Il est possible de créer des compositions pour tous les porte-monnaie :









Matériau de drainage : billes d'argile idéale pour les pots suspendus pour en réduire le poids, cailloux (12 mm maximum), gravier...
Charbon de bois : vous pouvez prendre celui du barbecue et le piler
Séparateur de sol : tissus synthétique (le coton pourrirait) les voilages conviennent très bien mais aussi les bas : il en existe aujourd'hui de couleurs. En principe, il ne sera pas visible une fois fini, mais c'est possible qu'une couleur vive se voit (pourquoi pas ?)
Terreau : le terreau pour rempotage du commerce convient très bien pour la plupart des terrariums


Vous pouvez opter pour des recettes spéciales :


  • Terre pour tropicales : 1/3 de terreau + 1/3 de sable ou perlite + 1/3 tourbe
  • Terre de sous bois : 1/3 de terreau + 1/3 de sable + 1/3 de feuilles en cours de compostage ou humus (trouvés en sous bois)
  • Terre de désert : 1/3 de terreau + 2/3 de sable     


QUELLES PLANTES CHOISIR ?
       Terrarium tropical : plante d'intérieur populaire que l'on peu trouver facilement.
Terrarium de sous bois : fougère, violettes, mais aussi cailloux, bâtons, mousses diverses, sensitive, asperge plumeuse
Terrarium de désert : c'est le seul qui ne doit pas être clos pour abriter cactus et succulentes  





LES ETAPES DE LA TRANSPLANTATION

       Mettez tout ce qu'il vous faut devant vous : plantes, mélange de terre, séparateur, charbon, drainage
Nettoyez à fond le récipient, bien essuyer
Mettez le gravier au fond (1/3 de la hauteur)
Mettez charbon, séparateur de sol que vous aurez découpé en posant dessous le récipient, à plat et retailler un peu le bord : il doit à peine toucher les parois
Mettez votre mélange de terre selon vos plantes

Mettez vos plantes de façon harmonieuse : faite un essai préalable sur la table ; creuser avec une cuillère, délicatement jusqu'à la séparation de sol. Si elle vous parait trop haute, retirez-la et enlever un peu de sa motte de dessous. Rabattre la terre à son pied et tassez un peu avec la grosse cuillère.
Arrosez en vaporisant les parois afin de l'arroser.
Mettez le couvercle et admirez !     


LE GARDER EN BONNE SANTE 

       L'observation est la meilleure arme contre les maladies et autres nuisibles :
1. Si les parois sont tout le temps embuées, le mélange au sol très foncé, il y a trop d'eau : laissez à demi ouvert le couvercle pendant une journée puis refermez et observez à nouveau. Continuez jusqu'à ce que la buée se forme un peu tous les jours et le mélange de terre soit plus clair.
2. Si les parois sont légèrement embuées tous les jours : c'est parfait, ne changez rien
3. S’il n'y a pas de buée du tout : pas suffisamment d'eau. Ajoutez une cuillère à café d'eau tous les trois jours pour arriver l'aspect décrit au n°2  
     
       Votre premier terrarium est prêt, encore faut-il le garder !
Fixer vous comme but de surveiller....que rien ne change !!!
Humidité comme dit plus haut, régulez l'hygrométrie pour que les parois soient juste embuées.



Croissance des plantes : coupez-les avec de petits ciseaux (ceux pour les nouveau-nés feront très bien l'affaire) si vous constatez que certaines plantes sont  étouffées par d'autres ou que les feuilles s'appuient contre la paroi. Vous avez quand même un bon mois devant vous !
Toutefois, après un an, un tri est nécessaire : enlever les plus grosses pour les mettre en pot traditionnel et remplacez-les par de plus petites.
Engrais : il n'est pas nécessaire de fertiliser un terrarium.           

Voilà ! Vous savez tout pour créer, entretenir et garder un jardin en bocal.
N'hésitez pas à me faire part de vos observations ou expériences si vous avez déjà fait un jardin en bocal !(n'est-ce pas Plantine ?)


N'hésitez pas à mettre un lien vers vos réalisations !

Je n'ai pas encore trouvé le contenant pour créer le mien, mais les marchés aux puces seront nombreux en cette période d'automne et je compte bien y dénicher ma perle !
Je vous posterai des photos lorsque ce sera fait.


Avez-vous déjà tenté l'expérience ?

6 commentaires:

  1. je veux bien essayer , mais je voudrais avant tout une photo pour voir le résultat finit car je ne sais pas à quoi cela doit ressembler...oups....

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je n'ai pas encore fait le mien alors je ne voulais pas "piquer" les images à quelqu'un mais Plantine en a fait, il y a un bocal ouvert et un bocal fermés ici : http://plantunivers.blogspot.com/2011/09/crise-du-logement.html

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour ce "comment faire" bien pratique.
    Il ne faut pas hésiter à en faire ; s'il n'y a pas trop d'eau au départ, c'est pratiquement sans entretien à part 3 gouttes d'eau de temps en temps.
    Voilà le lien générique pour mes "contenants en verre" :
    http://plantunivers.blogspot.com/search/label/Contenant%20en%20verre
    Le problème vois-tu, c'est qu'après, ça devient une manie et qu'il faut bien arriver à trouver une place à tous ces bocaux !
    J'espère que tu trouveras vite le bocal qui fera ton bonheur.

    RépondreSupprimer
  4. Aaaaahhhh ! Merci Plantine ! j'espérais bien avoir ton avis, toi la spécialiste !
    J'ai trouvé le bocal, pas terrible mais avec le bouchon en liège et une ouverture assez grande car c'est mon premier.
    Je vous tiens au courant.

    RépondreSupprimer
  5. Tu peux essayer de trouver un couvercle en verre en fouinant dans tes placards ; par exemple, un bol ou une assiette en verre, sur lequel tu colleras une jolie "poignée" avec de la cyanolite.
    Quand je trouve pas la bonne taille et que je veux tout de même le fermer, je découpe un tout simplement dans un transparent bien rigide.

    RépondreSupprimer
  6. Ah oui ! Merci de l'astuce.Et si ce n'est pas hermétique, c'est pas grave ? le cycle de l'eau se fera quand même ?

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien s'abonner par e-mail, être assuré d' être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Print