jeudi 28 février 2013

Calendrier des plantes : mars

Chic, les jours rallongent de manière visible !
Le gel n'est plus qu'un (très) mauvais souvenir et il faut préparer de petits plants à échanger lors des trocs aux plantes qui vont bientôt démarrer.
Il faut aussi procéder au rempotages et à l'apport d'engrais
C'est la période où on peut multiplier la plupart des plantes !

Comme tous les mois, tournez les pots 1/4 de tour vers la droite afin que leur feuillage pousse de manière uniforme.
Soins à apporter aux plantes d'appartement : voir l'article de l'année dernière

 Sur les autres sites :
Travaux de mars  sur gerbaud.com
Travaux au jardin
Rustica
Au jardin.info
Willemse

Boutures :

  • HEBE ODORA
  • PACHIRA









mercredi 27 février 2013

Vidéo culture épinards

Si vous avez planté comme moi des épinards, cette vidéo va vous en apprendre beaucoup sur ce légume présent depuis l'an 1000 !
Et l'accent vous transportera en voyage ensoleillé gratuit !



 
 
Tout d'abord toute l'histoire du légume, des conseils de culture (petit secret de culture : le "caca de poulet"), l'aspect thérapeutique, etc...
Vous ne verrez plus l'épinard de la même façon !
 









mardi 26 février 2013

Recette du mardi : sirop de violettes

 

 

Saviez-vous que l'on pouvait faire du sirop avec les fleurs de violette ?

justement, ça tombe bien, elles viennent de pointer leur nez malgré les froides températures (encore négatives en Vaucluse).
Je commence à avoir une  bonne production car je les divise tous les ans très facilement.
Peut-être pas une tasse, mais bien une poignée !
Je pourrais diviser la recette par deux pour faire un essai !
 
 
La violette se plait dans les endroits humides et à l'ombre.
 
Recette du sirop de violette :
 
1 tasse de fleurs de violette
1/2 l d'eau
 1 tasse de Miel
 
Lavez les violettes débarrassez les de leur pédoncule .
Versez la moitié de l'eau bouillante sur les fleurs
Gardez sur un radiateur une demi-journée (il est marqué "au coin du four" sur la recette)
Versez l'infusion dans une casserole, chauffez très doucement jussqu'à frémissement.
Filtrez dans une gaze en pressant.
Ajoutez le miel, diluez sur le feu en remuant
Couvrez, laissez refroidir
Versez dans un contenant hermetique
Conservez a réfrigérateur
 
A consommer tel quel contre les maux de gorge ou mélangé à de l'eau en boisson.
Vous pouvez tout aussi bien agrémenter vos salades de fleurs, simplement !
 

lundi 25 février 2013

Contre le Botrytis


Vos plantes stockées cote à cote risque d'être attaquées par le Botrytis, une pourriture grise qui envahit les feuilles, la tige et les fleurs.

Vaporisez sur les plantes, 3 fois par jour et à 3 jours d'intervalle, une solution à l'ail.

Dans un pot, versez sur 4 gousses d'ail haché menu un litre d'eau bouillante. Couvrez. .Laissez reposer 1 heure.

Passez au tamis fin Puis utilisez la préparation en vaporisation.






dimanche 24 février 2013

Commérages sur le jardin


Tout ce qui s'est passé cette semaine sur le Web coté jardin  :


Ce que j'ai écrit sur ce blog :

Bouture chevrefeuille réussie par marcottage
Souvenez -vous mon article pour se préparer aux ...
Guerilla Gardening
Recette du mardi : bourse à pasteur
Astuce du lundi : Réparer les trous des haies
Commérages sur le jardin
  Ce qui se dit sur le Web :

Fabrique ton jardin suspendu sur le site Spiris ( recyclage d'une bouteille)
Ateliers gratuits Jardiland sur Jardiland.com (j'ai participé à celui sur le compostage : super !)

Les bons plans achat pour le jardin : 

-10% sur Toutabo avec le code NET1 votre abonnement presse

- 30 % sur certains végétaux sur le site Baumaux ! (encore quelques heures)

Code HIVER5 Bon de réduction pour votre première commande sur Micro application pour le logiciel jardin

Avec le code nat5 5€ de réduction dès 60 € d'achat sur le site Nature et Découvertes

5 € de réduction dès 19 € d'achat sur le site willemse avec le code W85B4 + jeu des ardoises

Avec le code PP0701013 7% sur l'ensemble des semences et des végétaux Jardinerie Pasero

vendredi 22 février 2013

Bouture chevrefeuille réussie par marcottage

Enfin une réussite dont je ne suis pas peu fière.

Même si elle est réputée facile, lorsque c'est une réussite, il ne faut pas se voiler la face, on est super content et fier !

Contrairement à son cousin qui m'a déjà envahi la tonelle, il ne se marcotte pas naturellement (du moins, pas encore !)
C'est l'espèce rose et craignant l'hiver, j'ai fait un marcottage afin d'avoir au moins un plant au printemps.

Ben....j'en aurai deux !


Après m'avoir assuré que le marcottage a pris en tirant un peu sur le nouveau plant, on sent si les racines le tienne ou pas !

Il a bien pris, je coupe la tige qui le relie encore au pied mère et voici un plant à part entière !


jeudi 21 février 2013

En mode préparation troc !



Souvenez -vous mon article pour se préparer aux trocs aux plantes !
C'est le moment de faire un tour dans le jardin et tirer sur les éventuels marcottages naturels (lamier, pervenches), planter des des contenus étonnants les sedums et autres succulentes rampantes.

Elles prendront ainsi leur place en attendant les premiers trocs !

Voici pour ma part le début de mes boutures "SPECIAL TROC" !
Pour les premières plantes d'extérieur !


Voici plus en détail la préparation  de chaque pot :


1/Dans une bouteille en verre : billes d'argile dans le fond, terreau et sedum
4/  dans un cache pot (trop petit pour cacher un quelconque pot) : graviers au fond car pas d'évacuation, terre du jardin, mélange de sédum rempants
5/Division de Ledebouria socialis
A coté du 5/  une tasse à café qui traine depuis des années dans mon placard...avec un fond de bille d'argile, terre du jardin, sedum pourpre et lamier et tiges de Plectranthus
6/ ceuillette de "fleurs de porcelaine" dans un pot de terre de jardin
7/Division d'un bulbe d'iris jaune des marais
8/ Medley de misère dans cache-pot de Noel (en fait un photophore que je ne peux plus voir !)
10 : encore une potée de  Ledebouria Socialis car il faut en laisser 5 bulbes dans le pot afin qu'il fasse un bel effet et le mien a outrepassé ses droits depuis deux ans !!!

D'autres sont en préparation : doigt de sorcière, kalanchoe (spider, bossfeldania,Daigremontiana, Tubiflora...)
Et d'autres plantes d'intérieur en mars, la meilleure période de bouturage pour la pluspart !

Je me languis d'offrir tout cela et d'en parler à d'autres passionnés !




mercredi 20 février 2013

Guerilla Gardening




Un mouvement fait son apparition un peu partout en France dont je vous ai relayé l'explication dimanche 10 février.

Il s'agit de la GUERILLA GARDENING !

C'est un concept qui me séduit au plus haut point !
Nos armes ? des billes de graines !

Nos objectifs : tout paysage ternissant l'environnement, les endroits moches, trop bétonnés...laisser une place de choix à la végétation !

Il n'y a pas de détérioration de matériel, donc, ce n'est pas "hors-la-loi".
Le mouvement est très actif dans les grandes villes et notamment à Paris.

Mais n'est-ce pas sympa de fleurir les endroits où l'on passe tous les jours et voir évoluer "la trace fleurie" que l'on a laissée ?

Où se procurer des munitions ?

Chez Truffaut ! plusieurs types de graines différentes.

Pour moi, ce sera des billes de graines de Marguerite !

Genre: Bellis
Espèce: Perennis 
Nom commun: Pâquerette 
Famille: Astéracées 
Mode de vie: Vivace
J'ai vu aussi chez Truffaut un livre de recette pour les fabriquer soi-même !




Et votre avez-vous entendu parler de ce mouvement ? Avez-vous entrepris une action ?

L'évolution de ma petite guérilla perso dans de prochains articles !

mardi 19 février 2013

Recette du mardi : bourse à pasteur

 

 

De nombreuses plantes dites "sauvages" sont comestibles.

Je vous invite à consulter la recette de "FLAN DE BOURSE A PASTEUR" sur le blog http://yoann.hue.free.fr/bourserecette.html
 
On la croise de partout sans savoir qu'elle a des vertus insoupçonnés :

LA BOURSE A PASTEUR
 
 
On peut consommer ses jeunes rosettes de feuilles dont le goût rappelle celui du cresson, et même  utiliser ses graines à saveur piquante comme condiment.
 
Ses propriétés hémostatiques invitent à la prudence et il vaut mieux, ne pas abuser de cette plante.
 
 
 
 
 


 

 






lundi 18 février 2013

Astuce du lundi : Réparer les trous des haies


Il arrive en fin d'hiver que  la haie perde une branche et ne reverdisse pas.

Cela fait un trou inestétique dans la haie laissant apparaitre à ces endroits ce que justement nous voulions cacher !!!

Pour combler ces vides, attachez les branches de droite et gauche à des bambous horizontaux dans les espaces vides.
Ils vous serviront à orienter les jeunes pousses de printemps dans la direction souhaitée en les attanchant au bambou.

Il   faudra quand meme deux ou trois ans pour que la tige soit assez forte et enlever le bambou.






dimanche 17 février 2013

Commérages sur le jardin


Tout ce qui s'est passé cette semaine sur le Web coté jardin  :


Ce que j'ai écrit sur ce blog :

Diviser le coeur de Marie
Comment se préparer aux trocs aux plantes ?
Bouture de Bougainvillée : demi réussite
Bouturer la misère : c'est le moment !
Recette du mardi : le pain aux herbes
Astuce : calcul de votre empreinte écologique
Commérages sur le jardin

  Ce qui se dit sur le Web :

Créer un jardin romantique sur Gralon.net
Ebook gratuit comment enrichir sa terre l'hiver du blog apprendrelejardin
Début d'un potager sur le blog apprendrelejardin
Il transforme la peau de saumon en cuir sur neoplanet (ça c'est du recyclage !!!)
Comment faire des pots en papier sur le blog conseils coaching jardin (c'est le moment des semis !)
Des abeilles et des hommes au cinéma le 20/02/2013 voir sur allo ciné la bande annonce

Les bons plans achat pour le jardin : 

-10% sur Toutabo avec le code NET1 votre abonnement presse

- 30 % sur certains végétaux sur le site Baumaux ! (encore quelques heures)

Code HIVER5 Bon de réduction pour votre première commande sur Micro application pour le logiciel jardin

Avec le code nat5 5€ de réduction dès 60 € d'achat sur le site Nature et Découvertes

5 € de réduction dès 19 € d'achat sur le site willemse avec le code W85B4 + jeu des ardoises





samedi 16 février 2013

Diviser le coeur de Marie


Le coeur de Marie (Dicentra spectabilis) est une vivace cultivée pour sa magnifique floraison.
Les miens sont à mi-ombre, dans un sol léger et humide à l'ombre d'un bac de plantes de la salle à manger extérieur.


Diviser le Coeur de Marie

Il se multiplie aussi par bouturage de tige en été mais mes tentatives ont été un échec :
Bouture de tige 1

Bouture de tige 2 à l'étouffée

Donc, cette année, je tente la multiplication par division.
On peut voir que les plants commencent à se réveiller et les feuilles sortent à peine de terre.
Avec une bêche, délimiter les 4 bords à 3 cm environ des bourgeons de feuilles naissantes.

Puis faire levier toujours avec la bêche afin de sortir le plant.

Bien secouer la terre, au mieux rincer la motte. Diviser cette motte de telle sorte qu'il y ait des bourgeons de nouvelles feuille sur toutes les divisions.

Je ne l'ai divisé qu'en deux ! j'ai trop peur de rater mon expérience et de voir disparaitre cette plante de mon jardin !

Je l'ai acheté en 2011 dans un petit godet de vivace comme on en trouve dans les jardineries à moins de 3 €.
Il n' a pas manqué de fleurir toutes les années. C'est pour cela que j'aimerais bien le multiplier pour en avoir tout le long du bac.

En le déterrant, on s'aperçoit qu'il s'est bien étendu tout seul car on a cassé une grosse racine.


L'avantage de le multiplier par division est qu'on controle la place où on veut le mettre et rapidement.

Il se serait étendu seul et aurait pris de l'ampleur mais dans plusieurs annnées et pas à l'endroit où je voudrais le mettre.

Il n'y a plus qu'à attendre cet été qu'il refleurisse !









vendredi 15 février 2013

Comment se préparer aux trocs aux plantes ?




Les beaux jours arrivent  et ils annoncent l'arrivée des Trocs aux plantes !

Des rencontres sympathiques entre passionnés, de nouvelles plantes....ce sont des rencontres qui se font un peu partout en France.
 Il n'est pas rare que j'en reparte avec le double de ce que j'avais apporté !
Comment s'organiser pour en tirer le maximum de plaisir ?

1/ Choisir avec soin le lieu de l'évènement :
Par rapport à la distance, bien sur mais ce n'est pas un critères important si vous avez un véhicule. Certaines villes mettent même en place un co-voiturage.
Se renseigner sur le règlement auprès des organisateurs. Certains ne veulent que des plantes, d'autres acceptent les outils, grillages, pots... d'autres encore ne veulent pas certains végétaux comme celles cataloguées comme "envahissantes" !
Renseignez-vous sur les moyens de se garer, si des tables sont à disposition
Gardez les catalogues de grainetiers et plantes par correspondance : c'est un moyen de montrer ce que votre plan va donner et pas tout le monde ne reconnait une plante uniquement par son nom !
Pourquoi ne pas profiter de connaitre ceux que vous côtoyez sur les forums, les blogueurs de votre région et leur demander auxquels trocs ils se rendent ?
C'est une formidable occasion de faire connaissance "de visu" !!!





2/ Avoir de quoi échanger  :
Notez  les plantes que vous avez et que vous souhaitez échanger. Ce peut être une plante que vous n'avez pas réussi à épanouir, elle peut faire le bonheur de quelqu'un d'autre.
ATTENTION : pas de végétaux malades ! Vous pouvez contribuer à la contamination de plusieurs végétaux présents et donc plusieurs départements des participants !

Divisez vos potées, faites des boutures rapides (lierres, menthe, misère...) dans les pots de yaourts, ou les boites à oeuf, tasses dépareillées : c'est très déco et ça plait bien

Étiquetage O-BLI-GA-TOIRE ! vous n'aurez pas le temps sur place et vous ne vous en souviendrez plus ! Là encore avec du recyclage des bouteilles de lait
Notez le nom de la plante, l'espèce si vous la connaissez.

Récupérez aussi les cagettes pour le transport


3/ Derniers préparatifs
Imprimez le plan ou enregistrez-le dans le navigateur.
Ayez à votre portée le numéro de téléphone de l'organisateur
Arrosez vos plants deux jours avant pour ne pas avoir de la gadoue partout !
Prévoyez aussi d'imprimer l'adresse de votre blog, votre adresse mail....on lie souvent connaissance et on garde le contact avec de nombreux passionnés !

VOUS ÊTES ENFIN PRÊT A TROQUER !!!

jeudi 14 février 2013

Bouture de Bougainvillée : demi réussite


Lors de ma tentative de bouture de bougainvillée en juin 2012, j'ai essayé deux méthodes : à l'étouffée et par marcottage.

La première à l'étouffée est toujours dans la bouteille et a bien grandi.

J'attends le printemps pour la mettre en pot.
Je ne manquerai pas de vous poster une photo !

La deuxième, en enlevant le voile d'hivernage pour y jeter un coup d'oeil...est sorti de son pot depuis plusieurs mois et donc n'a pas réussie !

Je ne manquerai pas de réessayer quand même mais plus tôt, au printemps !



mercredi 13 février 2013

Bouturer la misère : c'est le moment !

La misère se bouture toute l'année.
C'est une des premières que je bouture car cela me fait patienter jusqu'au printemps !

Enterrez les petits bouts de misère de toutes sortes dans un pot, gardez-le à l'abri (même caché, tant qu'il n'y a pas de feuilles, il n'a pas besoin de lumière) et attendez le printemps !

 
ou voir comment j'ai fait l'année dernière :
http://lejardindepascaline.blogspot.fr/2012/01/boutures-de-misere.html




mardi 12 février 2013

Recette du mardi : le pain aux herbes

 

 

De nombreuses plantes dites "sauvages" sont comestibles.

Je vous invite à consulter la recette de "FLAN DE BOURSE A PASTEUR" sur le blog http://yoann.hue.free.fr/bourserecette.html
 
On la croise de partout sans savoir qu'elle a des vertus insoupçonnés :

LA BOURSE A PASTEUR
 
 
On peut consommer ses jeunes rosettes de feuilles dont le goût rappelle celui du cresson, et même  utiliser ses graines à saveur piquante comme condiment.
 
Ses propriétés hémostatiques invitent à la prudence et il vaut mieux, ne pas abuser de cette plante.
 
 
 
 
 


 

 






lundi 11 février 2013

Astuce : calcul de votre empreinte écologique

Astuce pour connaître le nombre de surface nécessaire à notre mode de vie afin de la réduire et ainsi agir pour l'environnement, c'est ce que l'on appelle l'empreinte écologique :

http://sboisse.free.fr/planete/calcul_empreinte_ecologique.php

Allez, je vous mets mon résultat !

Pour produire ce que vous mangez, il faut 0.45 hectares. C'est l'empreinte écologique de votre alimentation.
Pour produire et assainir l'eau que vous consommez, il faut 0.13 ha. C'est votre "empreinte d'eau".
Pour produire l'énergie que vous utilisez, et absorber le CO2 produit, il faut 1.41 ha. C'est votre "empreinte énergétique".
Pour produire le papier que vous utilisez il faut 0.2 ha. C'est votre "empreinte papier".
Pour absorber les déchets que vous balancez salement dans la poubelle, il faut 0.56 ha
Pour produire l'énergie que vous utilisez lors de vos déplacements, et en absorber la pollution, et le CO2, il faut 0.4 ha. C'est votre "empreinte transport".
Au final pour subvenir a vos besoins il faut mobiliser 3.15 hectares, soit l'équivalent de 6.29 terrains de foot ! Or il n'y a que 2,2 hectares par habitants de surface disponible sur la planète. Pas plus !
Par conséquent si tout le monde vivait comme vous, il faudrait donc 1.43 planètes pour subvenir aux besoins  de la population.
Pas mal ! Votre empreinte correspond à peu près à la surface disponible équitablement. il faudrait que tout le monde vive comme vous pour que ce monde soit viable... En fait l'humanité consomme déjà plus que la capacité de production de notre planète... Notre mode de vie n'est pas durable...
C'est pas mal mais quelques questions sont assez évasives : oui j'utilise du papier au travail (je suis secrétaire et il faut bien bosser !) mais j'ai un logiciel de gestion de papier pour utiliser de moins en moins de papier par mois ou rester dans la mesure du normal, encre, etc....puis je recycle les cartouches, le papier brouillon...
Du fait que je travail, ben j'ai une voiture et mange souvent au resto entre midi et deux...
Allez, courage, mettez vos résultats !






dimanche 10 février 2013

Commérages sur le jardin


Tout ce qui s'est passé cette semaine sur le Web coté jardin  :


Ce que j'ai écrit sur ce blog :

Bouture de bégonia maculata
GUZMANIA
Comment suivre tout ce qui se dit sur le jardin ?
Plantes sans sève !
Recette du mardi : l'endive
Astuce au jardin : le test de la boulette
Commérages sur le jardin


  Ce qui se dit sur le Web :

Connaissez-vous la guerilla gardening ? Petite explication sur Consommerdurable.com
Faire soi-même ses cyclamen sur l'Aisne Nouvelle
Des grenades de fleurs sur le panier Provencal
Potées d'hiver fleuries  sur le JSD
Bouture de buis sur jardipartage
Différents type de paillage sur Déco.fr
Catalogue printemps jardin express à télécharger 
Catalogue printemps Baumaux
Catalogue potager 2013 Willemse
NB : en enregistrant les catalogues sur votre PC sans les imprimer, vous faites un geste pour la planète !


Les bons plans achat pour le jardin : 

-10% sur Toutabo avec le code NET1 votre abonnement presse

- 30 % sur certains végétaux sur le site Baumaux ! (encore quelques heures)

Code HIVER5 Bon de réduction pour votre première commande sur Micro application pour le logiciel jardin

Avec le code nat5 5€ de réduction dès 60 € d'achat sur le site Nature et Découvertes
5 € de réduction dès 19 € d'achat sur le site willemse avec le code W85B4





samedi 9 février 2013

Bouture de bégonia maculata




C'est le moment de bouturer les bégonia Maculata à l'intérieur comme expliqué dans un précédent post.

En plus, j'ai planté quelques tiges au pied du plant mère.
Pas sure d'une réussite car c'est un pot Lechuza qui nécessite une période sèche non propice aux boutures...on verra bien !

vendredi 8 février 2013

GUZMANIA




Un merveilleux cadeau : GUZMANIA !




Une broméliacée au feuillage persistant, vert brillant, c'est une fleur que l'on peut avoir en hiver à  l'intérieur.
Etant une plante épiphyte, il lui faut un sol très bien drainé, une terre spécial pour orchidée ou spéciale broméliacée  serait idéale mais peu de jardinerie en propose.


Entretien limité car il ne nécessite pas de rempotage annuel à moins de séparer les rejets.
Vous pouvez voir sur ma photo que de nombreux sujets occupent le pot pour un effet des plus décoratif.
Il se tient très bien dans un intérieur entre 15 et 22°C, arrosage modéré.
Certains disent qu'il ne faut arroser que dans la rosette. Je redoute le pourrissement du pied et je ne l'arrose que par trempage.
Attention : pas d'excès d'eau ou de courant d'air !
La multiplication se fait comme dit plus haut par séparation des rejets.....quoique.... la mienne a des fleurs qui écosent et je guette l'arrivée de graines pour tenter un semi....
Mais connaissez-vous son espèce ? Je n'ai pas trouvé sur le Net !

jeudi 7 février 2013

Comment suivre tout ce qui se dit sur le jardin ?



Toutes les semaines, le dimanche je vous livre mes lectures web sur le jardin.

Mais rassurez-vous, je ne suis pas en train de surfer toute la journée pour voir ce que l'on écrit de nouveau sur le jardin !

Je suis simplement abonnée à plusieurs flux et avertie de chaque nouvel article.

J'utilise Google Reader pour lire tous les flux classées par thème (je n'ai pas que le jardin) et chaque nouveau blog avec un nouvel article est en gras.

Et vous, comment faites-vous pour vous tenir "au jus" ???

mercredi 6 février 2013

Plantes sans sève !

Remplacer la sève des plantes par une substance écologique ne vient pas du film de science fiction "Frankenstein  " !

Le végétal reste "végétal" et se conserve des années avec un aspect très proche d'une "vrai".


L'entretien reste....seulement un dépoussiérage à l'aide d'un plumeau ou d'un sèche-cheveux à froid.

Possible que cela soit pratique dans des endroits qui manquent de lumière, de jour et de pouvoir verdir tous les recoins de la maison....
Mais si on achète une plante verte, ce n'est pas seulement pour la regarder et qu'elle soit plantée dans un décor.
C'est aussi pour se renseigner sur sa culture, sa provenance, échanger avec d'autres son expérience, la voir faire de nouvelles feuilles lorsqu'elle est "bien" !
Se renseigner pour la multiplier, faire des erreurs, réessayer....

Ce type de "plante" disons plutôt "plante-meuble" peut tout à fait faire le bonheur de personnes n'ayant pas du tout la main verte c'est un avantage d'avoir des plantes difficile de culture chez nous, pour n'importe quel climat et plus de soucis pour l'arrosage pendant les vacances !
 ne nous est pas destiné mais s'adresse aux collectivités, aux banques et autres lieux publics car c'est une excellente idée déco contemporaine et écologique.

En effet, la plante ainsi traitée est entièrement biodégradable !
Il n'est pas nécessaire d'avoir des connaissances en culture végétale ou de confier la tache à un employé de mettre un verre d'eau de temps en temps...


Le coté déco est aussi intéressant : inutile de faire semblant qu'elle pousse dans un pot : il est possible de  l'exposer à la verticale ....à l'envers !
Ou pourquoi pas le lont  d'un poteau intérieur inesthétique ?

C'est une technique très ancienne de conservation de végétaux d'ailleurs, savez-vous qu'elle est à votre portée ???
Nous verrons une petite recette à la fin de l'article....patience !
 La méthode consiste à inoculer à la plante un produit à base de glycérine et colorants naturels à différents dosages selon la plante.
Coupée, elle absorbe cette solution par le tronc ou par les feuilles par immersion totale.

Donc, voici maintenant une façon que je compte tester pour des fleurs fraîches cet été :
Avant de faire sécher des fleurs, on peut la mettre dans un vase avec de l'eau chaude et de la glycérine. Faites-les ensuite sécher, elles garderont une certaine souplesse.
Je n'ai jamais essayé et et vous ?


Je remercie pour son aide précieuse Martine DUMONT du site http://www.concept-vegetal.com/et http://www.concept-vegetal-deco.com/



mardi 5 février 2013

Recette du mardi : l'endive

L'endive


 
Ce mois-ci l'incontournable endive : sur tous les étals et surtout en local !
 
Il est vrai que c'est un légume un peu fade qu'il faut assaisonner pour l'apprécier.
 
Ma recette d'endives à la moutarde :
Cuire dans de l'eau 1 kg d'endives coupées en morceaux.
Egouttez mais  gardez le jus de cuisson
Mélangez une cuillère à soupe de moutarde avec une brique de crème liquide ajoutez du jus de cuisson pour avoir une sauce assez liquide à mettre sur les endives.
Salez, poivrez !
 
NB : le reste de jus va au composteur ainsi que les "queues" des endives ; L'emballage en carton de la crème dans le container recyclable "Cartons et papiers"
 
 
 
 


 

 






lundi 4 février 2013

Astuce au jardin : le test de la boulette

Simplement en pressant de la terre entre vos mains, vous pouvez avoir une idée de sa nature :
Serrez une boule de terre ni trop humide ni trop sèche entre vos mains et essayez de faire une boule.
Si vous n'y arrivez pas et qu'elle s'effrite, vous avez une terre sableuse.
Si elle ressemble à de la pate à modeler, c'est une terre argileuse
Si vous arrivez à faire une boule mais qu'elle se brise en deux, c'est une terre limoneuse entre l'argileuse et la sablonneuse !
Pour aller plus loin voir article "Tester le Ph de la terre"







dimanche 3 février 2013

Commérages sur le jardin


Tout ce qui s'est passé cette semaine sur le Web coté jardin  :


Ce que j'ai écrit sur ce blog :

Comment composer une balconnière pour le printemps...
Le mur végétal : le pour et le contre !
Calendrier des plantes : février
Dictons au jardin
Recette du mardi : olives marinées
Astuce du lundi
Commérages sur le jardin


  Ce qui se dit sur le Web :

Un magnifique jardin : Notre dame d'Orsan sur Deco.fr
Site gratuit de petites annonces entre particuliers pour troquer les légumes de son jardin (je n'en suis pas encore à la surproduction de mon potager bio !!!)
Un phoque dans son jardin ! sur RTL.FR


Les bons plans achat pour le jardin : 

-10% sur Toutabo avec le code NET1 votre abonnement presse

Code HIVER5 Bon de réduction pour votre première commande sur Micro application pour le logiciel jardin

Avec le code nat5 5€ de réduction dès 60 € d'achat sur le site Nature et Découvertes
5 € de réduction dès 19 € d'achat sur le site willemse avec le code W85B4





vendredi 1 février 2013

Le mur végétal : le pour et le contre !

Qui n'a pas rêvé de créer son mur végétal ?
A l'extérieur, il cache les défauts d'un mur disgracieux, renforce l'étanchéité thermique, protège contre les rayons ultra-violets....
Nous parlons là d'une couverture totale de la façade par une grimpante.

On peut aussi à l'extérieur, aménager un mur recouvert de toile de jardin accueillant des mottes de terre pour les plantes.
L'eau, grâce à une pompe arrose le dessus et est receptionnée dans un bac en bas et repart vers le haut.
Là, c'est aussi esthétique, destressant si on aménage une cascade d'eau : effet "Feng-shui" garanti !

Certains ont réussi à l'installer à l'intérieur.

Mais attention, il y a aussi des inconvénients :
La grimpante sur le mur extérieur abritera près de fenêtre des chambres toutes sortes d'insectes indésirables à l'intérieur : araignées, fourmis, voire même lézards et autres tarente dans notre région.

Le mur végétal à l'extérieur  avec la pompe accaparera toute votre attention pour son entretien et son nettoyage (l'eau croupie très vite en été).
De plus, c'est un formidable vivier à moustiques !

Néanmoins, si vous souhaitez toujours vous lancer :

Créer et entretenir son mur végétal sur didactibook

Si vous connaissez d'autres liens, n'hésitez pas à les mettre en commentaire !



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Print