vendredi 4 septembre 2015

Repiquage boutures sphaigne

Avant les chutes de température, je jette un oeil aux boutures dans la sphaigne pour les repiquer.



Souvenez-vous de mon expérience dans la sphaigne, à l'étouffée. :
http://lejardindepascaline.blogspot.fr/2015/08/boutures-dans-la-sphaigne-reussies.html

J'avais déjà fait cette expérience avec une feuille de Saint Paulia et ce fut également très concluant !


J'enlève donc la sphaigne pour voir le développement des racines :

Le Bougainvillée a de minuscules radicelles :

Bougainville
Toutes les tiges ont des racines :
Deutzia

Fuschia

lilas des indes
Par contre, rien pour l'Erythrina et les tronçons de Dracaena !
Je rempote toutes celles qui ont des racines dans un mélange léger moitié terreau du commerce, moitié sphaigne en petit morceau.
J'arrose beaucoup la première semaine pour que les racines puisse s'adapter à leur nouvel environnement.
C'est à dire que je ne laisse pas sécher entre deux arrosage, sans pour autant les laisser tremper dans l'eau. L'idéal est de les baigner et de vider l'excédent.
La semaine d'après on laisse sécher entre deux arrosages.
Rempotage dans du terreau au moment de les mettre sous abri, je pense dans un mois ou un mois et demi.

3 commentaires:

  1. Je t'avais dit que pour le dracaena, c'est long. Quoi qu'il en soit, cette manière de bouturer est sympa. Où achète-t-on la sphaigne ? Dans les jardineries ?

    Autrement, ma bouture d'ananas :

    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2015/09/vous-pouvez-faire-pousser-un-ananas.html

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je me souviens que tu m'avais prévenue de la difficulté pour le Dracaena mais c'était tout mou :-(
    Bonne idée de couper les tiges de l'ananas pour reperer les nouvelles.
    Le plant de coton est étonnant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La culture du coton est étonnamment facile, les graines avec de la chaleur lèvent en moins d'une semaine. On peut en trouver pas chères sur internet (comptoir des graines, par exemple). Ensuite, ça pousse tout seul en arrosant bien et en rempotant souvent (le coton est gourmand). Je ne sais si dans ma véranda bretonne j'aurai une fructification, car j'ai semé tard, en juin. Mais j'ai 5 autres graines au réfrigérateur pour le printemps prochain...
      Sous ton climat méridional, tu pourrais sûrement les mettre en pleine terre. Un site qui m'a aidé pour la culture du coton :
      http://ouate.blogspot.fr/2007/03/mode-opratoire-pour-cultiver-le-coton.html

      Supprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien s'abonner par e-mail, être assuré d' être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Print