vendredi 2 octobre 2015

Ficus Elastica Robusta trouvé à la poubelle

Tout le monde connait "Le Caoutchouc" si facile à cultiver !



Je n'ai jamais apprécié cette plante et je n'en n'ai jamais eu !!!

Il a fallut que je trouve 3 pieds dans une poubelle de fleuriste pour qu'il m'attendrisse et que je les ramène à la maison !!!


Ils ont apparemment souffert d'un arrosage trop important.
Le terreau est une véritable éponge !!!

J'en ai vu aux Baléares dans leur milieu naturel : ce sont des arbres magnifiques pouvant atteindre 20 mètres !

Je vais les rempoter dans du terreau de plante d'appartement les trois dans un seul pot avec des billes d'argile au fond pour le drainage.

Ensuite les exposer à la lumière (pas de soleil direct) même si il n'y en a pas beaucoup. C'est ce qui a fait son succès : elle pousse bien dans les pièces qui ont peu de lumière.

Pour l'arrosage, laisser sécher la motte avant d'arroser à nouveau, elle craint l'excès d'eau ce qui amène aussi les araignées rouges et les cochenilles.
Engrais comme les autres : de mai à septembre
En fait, il ne faut pas s'en occuper !

Si elles se remettent bien de leur voyage dans la benne, je pourrai peut-etre en bouturer une tige : 

Si vous en cultivez, n'hésitez pas à mettre en commentaire votre secret pour qu'elle soit en pleine forme et la manière de la bouturer !


2 commentaires:

  1. J'ai fait un peu la même expérience : une voisine ayant reçu une coupe de plantes, l'avait préparée dans le couloir pour la mettre à la poubelle et, dans la coupe, il y avait un philodendron à feuilles découpées. Me voyant lorgner sur le pot, elle me l'a donné et j'ai pu sauver le philo qui a trouvé sa place entre deux fenêtres. Au fil des années il a beaucoup grandi et est devenu une grande et belle plante. Mais le jour où j'ai quitté mon appartement pour le pavillon que je venais de faire construire, je ne pouvais pas emporter le philo faute d'endroit où le placer. Je l'ai emmené à mon bureau en demandant au collègue chargé de l'entretien de me l'installer dans le hall et de planter les clous indispensables pour accrocher la plante mais rien n'était fait et le philo traînait lamentablement à terre, se faisant piétiner dans les moments de cohue... Une de mes collègues trouvant la situation de la plante dramatique m'a demandé à l'emporter et l'avait installé dans son salon où il a fait quasiment deux fois le tour de la pièce au point qu'elle-même devant déménager, elle a dû le laisser sur place au grand bonheur du repreneur !!! Une vie bien remplie pour un philo, non ?

    RépondreSupprimer
  2. C'est une superbe histoire ! Merci de nous l'avoir contée ! L'année d'après j'ai aussi déménagé pour un appartement et impossible de les emporter, ils avaient quant même pris une belle envergure en un an ! Avec d'autres plantes imposantes que je ne pouvais emporter, je les ai mises devant ma porte avec un panneau "A donner, servez-vous". Ca a fait le bonheur de mes voisins qui le lendemain sont venu me dire laquelle ils avaient prise. J'étais drolement contente ! C'est dingue de s'attacher à des végétaux comme ça, mais c'est une passion !

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien s'abonner par e-mail, être assuré d' être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Print